En marche vers Pâque.

Publié le par ecclesiolarozeli


Mercredi des Cendres
Entrée en Carême


De nos jours, la pratique du jeûne semble avoir perdu un peu de sa valeur spirituelle et, dans une culture marquée par la recherche du bien-être matériel, elle a plutôt pris la valeur d’une pratique thérapeutique pour le soin du corps. Le jeûne est sans nul doute utile au bien-être physique, mais pour les croyants, il est en premier lieu une « thérapie » pour soigner tout ce qui les empêche de se conformer à la volonté de Dieu. Dans la Constitution apostolique Pænitemini de 1966, le Serviteur de Dieu Paul VI reconnaissait la nécessité de remettre le jeûne dans le contexte de l’appel de tout chrétien à « ne plus vivre pour soi-même, mais pour Celui qui l’a aimé et s’est donné pour lui, et... aussi à vivre pour ses frères » (cf. Ch. I). Ce Carême pourrait être l’occasion de reprendre les normes contenues dans cette Constitution apostolique, et de remettre en valeur la signification authentique et permanente de l’antique pratique pénitentielle, capable de nous aider à mortifier notre égoïsme et à ouvrir nos cœurs à l’amour de Dieu et du prochain, premier et suprême commandement de la Loi nouvelle et résumé de tout l’Évangile (cf. Mt 22,34-40).

in : Message de Benoît XVI, pour le Carême 2009Mar





 
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
ma boîte mail n'aime pas les adresses hotmail, donc je te réponds là, merci bcp pour ton gentil com et à bientôt, j'attends tjs ton adresse pour t'envoyer un p'tit cadeau pour ton Benoit-Marie... bisous
Répondre